CPGE – Filière Littéraire

A/L – Hypokhâgne, Khâgne

Lettres Supérieures

Hypokhâgne indifférenciée classique ou moderne

Khâgne spécialisation et choix entre ULM – Classique et Lyon – Moderne

  • Le recrutement sélectif est ouvert à toutes les filières d’enseignement général – L, ES ou S.
  • Profil: sérieux, rigueur, homogénéité des résultats. Intérêt pour les matières littéraires (français, philosophie, histoire, géographie, langues anciennes, langues modernes, histoire des arts).

La transversalité de l’enseignement en filière A/L favorise les apports de chaque discipline pour un développement optimisé des qualités suivantes : méthodes de travail, maniement efficace d’outils de connaissance, rapidité d’esprit et recherche d’approfondissement, capacité à analyser finement et à effectuer de vastes synthèses, rigueur et curiosité intellectuelle, mise en relation des champs de la réflexion et de la culture, mise en perspective du monde contemporain par l’histoire et la culture du passé, esprit d’examen et créativité.

Concours et Formations
  • Écoles Normales Supérieures :
    • ENS ULM / Classique car langue ancienne
    • ENS Lyon / Moderne car la langue ancienne est optionnelle
  • École nationale des Chartes
  • École du L LSUPL indifférenciée classique ou moderne. La spécialisation et le choix entre Ulm et Lyon intervient en khâgne.
  • École du Louvre
  • CELSA
  • Écoles de journalisme
  • École d’interprétariat – ISIT
  • Écoles Supérieures de Commerce et de Management
  • Instituts d’Études Politiques
  • Masters universités
Horaires

 

Disciplines Horaires
Enseignements obligatoires
Philosophie 4h
Français 5h
Histoire 5h
Langue vivante A 4h
Géographie 2h
Langues et cultures de l’Antiquité 3h (a)
Langue vivante B 2h (b)
Enseignements complémentaires (au choix de l’étudiant)
Module de spécialité latin 2h (c)
Module de spécialité grec 2h (c)
Géographie 2h
Langue vivante B 2h
Histoire des Arts 4h
(a) 1h en classe entière latin et grec, spécialistes et non spécialistes, + 2h soit latin, soit grec, débutant ou confirmé.
(b) À la fin du 1er trimestre, tout étudiant qui a choisi de suivre des enseignements complémentaires de durée égale ou supérieure à 4h, peut, à sa demande, être dispensé de l’enseignement obligatoire de 2h de langue vivante B.
(c) 2h en débutant ou 2h en confirmé.

 

 

BIBLIOGRAPHIE ET LECTURES CONSEILLÉES AUX ÉLÈVES ADMIS EN CLASSE DE LETTRES SUPERIEURES AL

 

I – PHILOSOPHIE

« Les objectifs de formation en philosophie :

Le cours de lettres première année permet de consolider le travail commencé en classe terminale, dont le double objectif a conduit à favoriser l’exercice réfléchi du jugement et l’acquisition d’une culture philosophique initiale. Il s’agit donc de poursuivre l’effort de réflexion et de lecture, et d’affermir la maîtrise des exercices de dissertation et d’explication de textes inaugurés l’année précédente. Les élèves seront ainsi en mesure d’accéder au bon usage de l’abstraction, à la position rigoureuse de problèmes précis et à leur traitement argumenté, progressif et cohérent (…).

Afin d’atteindre les objectifs pédagogiques précédemment définis et de préparer la seconde année de la classe de lettres, les élèves de première année étudieront, sous la conduite de leur professeur :

– des notions, questions ou problèmes respectivement liés aux six domaines de la métaphysique, de la science, des sciences humaines : homme, langage, société ; de la morale, de la politique et du droit, de l’art et de la technique (…) ;

– deux œuvres dans leur continuité, l’une de philosophie ancienne ou médiévale, l’autre de philosophie moderne ou contemporaine. »

(Arrêté du 21 août 2007 – Bulletin officiel n°34 du 27 sept. 2007, Annexe IV).

 

Œuvres qu’on ne peut pas ne pas connaître et qu’on trouve en de multiples éditions de poche :

–          PLATON, La République

–          ARISTOTE, Ethique à Nicomaque

–          EPICURE, Lettre à Ménécée

–          MARCAURELE, Pensées pour moi-même

–          MACHIAVEL, Le prince

–          DESCARTES, Méditations métaphysiques

–          PASCAL, Pensées

–          SPINOZA, Ethique

–          HOBBES, Léviathan

–          LEIBNIZ, Nouveaux essais sur l’entendement humain

–          HUME, Enquête sur l’entendement humain

–          ROUSSEAU, Du contrat social

–          KANT, Critique la raison pure

–          HEGEL, Phénoménologie de l’esprit

–          NIETZSCHE, Par delà bien et mal

–          BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience

–          SARTRE, L’être et le néant

Bonnes lectures et bonnes vacances,

Marie-Christine Bataillard

 

II FRANÇAIS

Nous vous proposons d’aborder la rentrée de septembre en possession de quatre grands « blocs » ou piliers fondamentaux de toute culture littéraire française : le théâtre classique, le roman réaliste et naturaliste du XIXe siècle, Hugo et Baudelaire pour la poésie. Dans les titres qui suivent, choisissez librement en fonction de ce que vous ne connaissez pas encore (pour les textes déjà lus ou abordés en classe précédemment, procédez à un rafraîchissement en relisant une introduction et des extraits dans un manuel) ; préférez des éditions critiques annotées (petits classiques ; livres de poche avec dossiers…) ; l’essentiel est de lire, mais ne négligez pas d’acquérir quelques connaissances sur l’auteur, l’époque, le contexte à travers les introductions, notices, chronologies et études accompagnant les textes dans ces éditions. Surtout, soyez exigeants avec la compréhension littérale : si un passage résiste, essayez d’en forcer le sens plutôt que de vous contenter d’une perception floue (avec quelques efforts, vous accéderez souvent à la satisfaction de constater que ce qui résiste d’abord n’est finalement pas si compliqué ; sans efforts, vous risquez d’abandonner rapidement votre lecture ou de n’en rien retenir).

 

—Le théâtre classique (à lire mais aussi à voir mis en scène au théâtre ou sur enregistrements video) :

il serait bon de connaître -de Corneille une comédie (La Place royale) et une tragédie (Le Cid est indispensable ; si vous l’avez déjà lu, attaquez-vous à Horace ou à n’importe quelle autre tragédie de Corneille).

-de Racine Andromaque, Bérénice et Phèdre ; si vous voulez aller plus loin, ajoutez n’importe quelle autre tragédie (Iphigénie ou Bajazet par exemple).

– de Molière une farce et une petite comédie (Les Fourberies de Scapin et Les Précieuses ridicules) ; plusieurs grandes comédies (L’Ecole des femmes, Dom Juan, Tartuffe, Le Misanthrope) ; une comédie-ballet (Le Malade imaginaire ou Le Bourgeois Gentilhomme).

– une pièce « atypique » du XVIIe siècle : L’Illusion comique de Corneille ou L’Impromptu de Versailles de Molière le sont en développant le motif du théâtre dans le théâtre. Enfin, si vous voulez sortir des trois grands, lisez par exemple Le Véritable Saint Genest de Rotrou.

Si vous ne renâclez pas à un travail plus académique : acquérez des connaissances théoriques sur le théâtre et la dramaturgie classique : dans l’idéal, il faudrait partir de la Poétique d’Aristote (texte de toute manière INDISPENSABLE et que vous devrez fatalement finir par lire à un moment ou à un autre de vos deux prochaines années d’études), compléter avec l’Art poétique d’Horace généralement couplé dans les éditions avec l’Art poétique de Boileau ; et pour les enthousiastes, finir avec les trois Discours sur le poème dramatique de Corneille. A défaut de pouvoir être dans l’idéal tout de suite, réussir à lire Aristote avant d’entrer en hypokhâgne sera déjà louable (l’édition du Livre de Poche [collection « Classiques de Poche »], abondamment et précisément annotée est fortement recommandable), additionné de quelques préfaces des trois grands dramaturges du XVIIe siècle. Sachez enfin que pour tout ce qui regarde la dramaturgie classique, le livre de Jacques Scherer, La Dramaturgie classique en France (éd. Nizet), est un ouvrage de référence, à consulter un peu comme un dictionnaire en s’aidant de sa table des matières très précise ou de son index (par exemple si l’on veut tout savoir des trois unités, des stances, de la définition des scènes et des actes, de l’exposition, de la péripétie, de la catastrophe etc., en régime classique).

 

—Le roman réaliste et naturaliste au XIXe siècle (à lire mais aussi à voir adapté au cinéma comme Madame Bovary ou Germinal par exemple).

– De Stendhal, connaissez Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme.

Connaissez de Balzac par la lecture extensive ou à travers des extraits en nombre significatif l’un ou l’autre voire plusieurs des grands romans réalistes de la Comédie humaine (pour rappel : nom donné par Balzac à l’ensemble organisé de ses romans) : Le Père Goriot, Eugénie Grandet, Illusions perdues… ; pour ne pas limiter Balzac au réalisme, découvrez son romantisme dans Le Lys dans la vallée, son goût pour la philosophie et le fantastique dans La Peau de chagrin ; quelques romans plus courts tout aussi intéressants :

– Le Curé de Tours et Séraphîta par exemple. Enfin, pour compléter votre approche, lisez l’ « Avant-propos » de La Comédie humaine, texte théorique fondamental dans lequel Balzac définit son projet et son ambition de romancier.

– De Flaubert, sont indispensables L’Education sentimentale et Madame Bovary ; si vous les connaissez déjà, découvrez Trois Contes et surtout Bouvard et Pécuchet, certes inachevé mais capital dans l’histoire du roman.

– De Zola enfin, lisez ou relisez prioritairement L’Assommoir ou Germinal ; en complément théorique, vous pouvez vous renseigner (dans un manuel par exemple) sur Le Roman expérimental.

– En complément des quatre grands romanciers français du XIXe siècle et pour approfondir votre connaissance du réalisme et du naturalisme, (re)découvrez l’oeuvre romanesque de Hugo (Notre-Dame de Paris ou Les Misérables), et (re)lisez Maupassant (le roman Bel Ami ou des nouvelles comme « Boule de suif ») ; de ce dernier, connaissez la préface à Pierre et Jean, autre texte fondamental de l’esthétique réaliste.

– Pour ceux qui souhaiteraient approfondir la notion de réalisme en littérature, lire Littérature et réalité, un ouvrage collectif (éd. Seuil, coll. de poche « Points ») constitué d’articles (dont « L’effet de réel » de Roland Barthes, un « fondamental » à connaître). Enfin, pour une critique d’écrivain des quatre grands romanciers du siècle, lisez, dans En lisant en écrivant de Julien Gracq (éd. José Corti)  un texte que vous aurez à pratiquer de toute façon durant les deux années à venir, notamment  la section intitulée « Stendhal, Balzac, Flaubert, Zola » faite de courtes réflexions inspirées.

 

—Hugo et Baudelaire (à lire mais aussi à découvrir mis en musique par de nombreux compositeurs).

Lisez de Hugo diverses pièces dans des manuels ou des anthologies en essayant de prendre la vue la plus large possible de ce monument hélas pas si fréquenté (et donc méconnu) du XIXe siècle (odes et ballades, pièces orientales, romantiques, satiriques, épiques, idylles, chansons, poèmes métaphysiques…) ; si vous souhaitez procéder par lecture complète, choisissez Les Contemplations (où vous lirez l’intégralité des livre IV [« Pauca meae », dédié à Léopoldine, la fille de Victor Hugo morte noyée] et VI [« Au bord de l’infini »]).

De Baudelaire, connaissez bien Les Fleurs du mal (dont certaines pièces sont incontournables, comme « L’Albatros », « Correspondances », « La Beauté », « Parfum exotique », « La Chevelure », « Une Charogne », « Harmonie du soir », « L’Invitation au voyage », « Moesta et errabunda », « Les Chats », « La Musique », « La Cloche fêlée », les quatre « Spleen », « L’Horloge », « A une passante », « Le Vin de l’assassin », « La Mort des amants », « Le Voyage »…). Mais n’omettez pas Le Spleen de Paris (ou Petits poèmes en prose) à lire en toute liberté, sinon de façon suivie. Si l’univers baudelairien vous plaît, découvrez-le de façon plus approfondie avec un maître de la critique : Jean-Pierre Richard (le court article « Profondeur de Baudelaire » dans Poésie et Profondeur [éd. Seuil, coll. « Points »], un autre texte critique qu’il vous faudra de toute façon bientôt fréquenter et où figurent trois autres articles remarquables sur Nerval, Verlaine et Rimbaud).

Lectures (non exclusives) qui sont avant tout à savourer.

 

CULTURE ANTIQUE : Éléments de bibliographie HKAL

Même si ce cours comporte un programme (renouvelé chaque année) , il importe d’avoir de solides connaissances générales sur l’Antiquité classique .

Outil de base : G.A. Pauliat et M. Pauliat : Civilisations grecque et romaine, Ellipses

(manuel de référence auquel vous serez amenés à vous reporter en permanence) .

Ouvrages plus spécifiques, permettant un cheminement plus libre et plus ouvert sur des aspects particuliers de la civilisation antique :

  1. Gaillard : Rome, le temps, les choses, Actes Sud, 1995
  2. Sartre : Histoires grecques, UH Seuil , 2006
  3. Veyne : L’Empire gréco-romain, Seuil, 2005

( Ouvrages disponibles dans les bibliothèques et les CDI)

Ouvrage de base sur le programme de l’année 2008-2009 ( L’étranger dans la civilisation gréco-romaine )

M.F. Baslez : L’étranger dans la Grèce antique, Les Belles-Lettres, Realia, 1984

 

– Préparation aux trois types d’épreuves de langues anciennes proposés dans les concours littéraires :

* Version écrite avec dictionnaire d’un texte se rattachant à la thématique au programme

* Commentaire littéraire d’un texte bilingue avec traduction d’un passage en latin

* Traduction orale d’un texte sans dictionnaire suivie d’un commentaire littéraire

 

La lecture, durant les vacances, de la littérature antique (même en traduction) est toujours saine et stimulante . Belles émotions et belles découvertes !

 

III – LATIN « confirmé » :

 

Ce cours est exclusivement destiné aux hypokhâgneux ayant pratiqué le latin plusieurs années dans le secondaire et/ou ayant passé l’épreuve de latin au baccalauréat. Les « cas particuliers » seront examinés lors du premier cours.

Vous devez vous procurer dès avant la rentrée les deux ouvrages suivants :

Précis de grammaire des lettres latines, éditions Magnard. Il convient de prendre la version complète (« Précis« ) et non l’Abrégé.

  1. Gaffiot, Dictionnaire latin-français, Hachette. Vous pouvez bien entendu prendre un exemplaire d’occasion, aussi ancien soit-il.

Le reste de la bibliographie sera précisée à la rentrée.

En ce qui concerne la littérature et la civilisation, outre les titres qui vous sont conseillés en cours de culture antique, vous pouvez lire avec profit l’ouvrage de Jean-Pierre Néraudau, La littérature latine, Hachette (attention à ne pas prendre la première édition, avec une couverture verte, qui ne traite que de la littérature républicaine).

 

 

V – GREC « confirmé »

Ce cours est exclusivement destiné aux hypokhâgneux ayant pratiqué le grec plusieurs années dans le secondaire et/ou ayant passé l’épreuve de grec au baccalauréat. Les « cas particuliers » seront examinés lors du premier cours.

 

Il est indispensable de vous procurer dès avant la rentrée les deux ouvrages suivants :

Joëlle Bertrand, Nouvelle Grammaire grecque, Ellipses.

Anatole Bailly, Dictionnaire grec-français, Hachette. Vous pouvez bien entendu prendre un exemplaire d’occasion, aussi ancien soit-il.

Le reste de la bibliographie sera précisée à la rentrée.

Deux ouvrages vous seront très utiles en complément : Joëlle Bertrand, La Grammaire grecque par l’exemple, Ellipses (exercices d’apprentissage et corrigés) ; et Joëlle Bertrand, Vocabulaire grec : du mot à la pensée. L’abrégé, Ellipses.

En ce qui concerne la littérature et la civilisation, outre les titres qui vous sont conseillés en cours de culture antique, vous pouvez lire avec profit l’ouvrage d’Alain Billault, La littérature grecque, Hachette.

 

VI GREC « grands débutants »

Tout d’abord, il vous faut vous procurer au plus vite le manuel Hermaion. Initiation au grec ancien de J.-P. Verhnes (chez Ophrys) à partir duquel s’effectuera l’étude de la langue grecque.

En outre, voici quelques conseils de lecture, qui pourront également vous être utiles dans le cadre de la question de culture antique sur « Expériences et représentations de l’espace. »

 

Tout d’abord, des œuvres fondamentales de la culture et de la civilisation grecque :

– Homère – L’Iliade (par exemple dans la traduction récente de Philippe Brunet au Seuil) et L’Odyssée (dans la traduction de Philippe Jaccottet à La Découverte).

– Eschyle – Les Perses – L’Orestie (AgamemnonLes Choéphores Les Euménides)

– Sophocle – Antigone Oedipe Roi Electre

– Euripide – Electre – Iphigénie à Aulis – Les Bacchantes

– Aristophane – Les Acharniens – Les Oiseaux

– Platon : La République

– Thucydide – La guerre du Péloponnèse

– Xénophon : Cyropédie, L’Anabase

– Plutarque : Vies parallèles

– Lucien : Histoire vraie

– Romanciers grecs : Achille Tatius, Chariton, Longus, Héliodore

 

Ensuite, quelques conseils bibliographiques sur ce thème :

De Polignac, F., La Naissance de la cité grecque: cultes, espace et société, VIIIe-VIIe siècles avant J.-C., (préface de Claude Mossé), Paris, La Découverte, 1984.

– André, J.-M., Baslez, M.-F., Voyager dans l’antiquité, Paris, Fayard, 1993.

– L’ensemble de l’œuvre de N. Loraux (La cité divisée, Les enfants d’Athéna…).

 

VII – HISTOIRE

Le programme. L’enseignement de l’histoire en classe préparatoire de lettres, première année, a pour objectif de donner aux étudiants les bases d’une culture générale solide mais également de leur apprendre à exercer leur esprit critique et à réfléchir à la manière dont on écrit l’histoire.

Les cours porteront, en 2014-2015, sur trois questions qui permettent d’aborder trois grandes périodes historiques :

– En histoire ancienne : « Politique, société, culture à Athènes au Ve siècle avant notre ère » 

– En histoire médiévale : « La monarchie capétienne du règne de Philippe Auguste au règne de Philippe le Bel (1180 – 1314)».

– En histoire contemporaine : La France et la guerre, 1870 – 1945

Pistes de lecture :

– Afin de préparer au mieux la rentrée je vous conseille la lecture de quelques ouvrages et  vous invite à ficher certains manuels indispensables.

Tout d’abord je vous propose trois ouvrages qui permettent d’aborder les périodes au programme tout en se distinguant des manuels.

 

HERODOTE, Histoires, VI, Marathon, Belles Lettres, Classique en Poche, 2007.

DUBY Georges, Le dimanche de Bouvines, Folio, Histoire 1985

ZOLA Emile, La débâcle, Folio, Classique, 1984.

 

Pour aller plus loin et anticiper sur les cours de l’année :

En histoire de l’Antiquité

Commencer par un livre de généralités et de méthodologie sur l’ensemble de l’histoire grecque :

KAPLAN M. (sous la direction de), Le Monde grec, collection Grand Amphi, Bréal, 1995.

A compléter par :

AMOURETTI Marie-Claire, RUZE Françoise, Le monde grec antique, Paris, Hachette, « Hachette supérieur », 2011

Nouvelle édition d’un ouvrage incontournable disposant d’un précieux atlas.

LEVY Edmond, La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate, Nouvelle histoire de l’Antiquité,  t2, Points Histoire, Le Seuil, 1997.

MOSSE Claude, Histoire d’une démocratie : Athènes, Collection Points Histoire, Le Seuil, 1971.

Procurez-vous un outil de travail indispensable : QUEYREL A. et F., Lexique d’histoire et de civilisation grecques, Ellipses, 1996.

 

En histoire du Moyen Âge:

Commencer par un manuel de qualité en vous concentrant sur le XIIIe siècle,

GAUVARD Claude, Le temps des Capétiens, Une histoire personnelle de la France, PUF, 2013.

GAUVARD Claude, La France au Moyen Âge, Quadrige, PUF, 2010

A lire tout particulièrement,  Chapitre IX. — L’équilibre capétien (1180-1285)

 

Procurez-vous, pour cette période également, un autre outil précieux :

FEDOU René (dir.), Lexique historique du Moyen Âge, Armand Colin, 1995.

 

En histoire de la France contemporaine:

Il est important de se familiariser avec les grandes lignes de l’histoire politique, économique et sociale de la période en utilisant des manuels généraux :

Pour la période 1870 – 1914 (en n’hésitant pas à vous intéresser au Second Empire) :

BARJOT Dominique, CHALINE Jean-Pierre, ENCREVE André, La France au XIXe siècle, 1814 – 1914, Paris, PUF, « Quadrige» 2005

Ou

DEMIER Francis, La France du XIXe siècle, 1814 – 1914, Paris, Points Histoire, Le Seuil, 2000.

Puis pour la période 1914 – 1945 :

SIRINELLI Jean –François (dir.), La France de 1914 à nos jours, Paris, PUF « Quadrige », 2004.

 

VIII – GÉOGRAPHIE

Les étudiants de première année de classe préparatoire littéraire doivent disposer d’une culture générale en géographie. Elle s’appuie, en premier lieu, sur les connaissances et les compétences acquises pendant la scolarité effectuée dans le second cycle secondaire. Il est notamment indispensable de maîtriser les techniques de la composition et du croquis géographique et les contenus des manuels de géographie utilisés en classe de première et terminale.

L’enseignement en classe préparatoire comporte :

– un cours général obligatoire qui porte sur quelques éléments d’histoire et d’épistémologie de la géographie, sur la géographie de la France et sur quelques notions de géographie des milieux « naturels » et de géopolitique ;

– un cours de spécialisation, obligatoire pour les élèves qui souhaitent suivre l’option « Géographie » en khâgne classique (ENS Ulm), l’option « Histoire et Géographie » en khâgne moderne (ENS Lyon), ou obtenir une équivalence de première année de DEUG d’Histoire ou de Géographie.

 

Lectures recommandées pendant les vacances d’été

  • Armand FRÉMONT, Aimez-vous la géographie ?, Paris, Flammarion, 2005.
  • Yves LACOSTE, entretiens avec Pascal LORIOT, La géopolitique et le géographe, Paris, Choiseul, 2010.
  • Bertrand WESTPHAL, Le monde plausible. Espace, lieu, carte, Paris, Éditions de Minuit, 2011.
  • Un manuel de géographie de la classe de première.

 

ÉLÉMENTS DE BIBLIOGRAPHIE POUR L’ANNÉE 2013-2014

  • Vincent AUDOUMIÉ (dir.), Géographie de la France, Paris, Hachette, collection « HU Géographie », 2e édition, 2011.
  • Pascal BAUD, Serge BOURGEAT, Catherine BRAS, Dictionnaire de géographie, Paris, Hatier, collection « Initial », édition 2003.
  • Félix DAMETTE et Jacques SCHEIBLING, Le territoire français. Permanences et mutations, Paris, Hachette, collection « Carré Géographie », 3e édition, 2011.
  • Éric JANIN, Sébastien RAULINE et Thomas SN2GAROFF, Atlas de la France. Enjeux et défis, Paris, Ellipses, 2012.
  • Jacques SCHEIBLING, Qu’est-ce que la géographie ?, Paris, Hachette, collection « Carré Géographie », 2e édition, 2011.

 

IX – HISTOIRE DES ARTS

 

Bibliographie indicative

Ouvrages généraux

Histoire mondiale de l’art. Hugh Honour, John Fleming. Préface d’André Chastel.

Histoire de l’art. Ernst Gombrich. Flammarion.

Histoire de l’art. Flammarion , 4 tomes, en particulier :

Temps modernes, XVème-XVIIIème siècles, sous la direction de Claude Mignot et Daniel Rabreau.

Epoque contemporaine, XIXème-XXème siècles, sous la direction de Françoise Hamon et Philippe Dagen.

 

A – Histoire et théorie des arts

1 Passage du monde médiéval au monde renaissant

Blunt Anthony La théorie des arts en Italie, 1450-1600. Trad française d’un ouvrage daté de 1940.Brionne. Gérard Montfort. 1988.

Chastel André L’art italien, Paris, Flammarion , 1982.

Chastel André Mythe et crise de la Renaissance, Genève, Skira,1989

Delumeau Jean La civilisation de la Renaissance, Arthaud.

Jestaz Bertrand La Renaissance de l’architecture. De Brunelleschi à Palladio. Gallimard, collection Découvertes.

Philippe Comar La perspective en jeu, les dessous de l’image, Gallimard, Collection Découvertes.

Panofsky Erwin Les Primitifs flamands, Paris, Hazan,1992.

La Renaissance et ses avant-courriers dans l’art d’occident, Champs Flammarion, 1993.

 

2 Ruptures dans les arts à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle

Argan Giulio Carlo L’art moderne. Du siècle des lumières au monde contemporain. Paris, Bordas, 1992.

Fauchereau Serge La révolution cubiste, Denoël.

Ferrier Jean-Louis Les Fauves, le règne de la couleur. Terrail, 1992.

Heinich Nathalie Etre artiste, Klincsieck, Paris,

Revald John Le post-impressionnisme, Paris Albin Michel, 1961,

Réédition collection Pluriel 1988.

Rubin William Picasso et Braque, l’invention du cubisme, 1989, trad française, Paris, Flammarion, 1990.

Vallier Dora L’art abstrait, Paris collection Pluriel, Hachette, 1980.

Vezin Annette et Luc Kandinsky et le cavalier bleu, Terrail, Paris, 1991.

 

3 Théories de l’Histoire de l’art, esthétique

Barral y Altet Histoire de l’art, Paris, PUF, collection Que sais-je ?

Bazin Germain Histoire de l’histoire de l’art, Paris, Albin Michel.

Wölfflin Heinrich Réflexions sur l’histoire de l’art, Champs Flammarion.

Les principes fondamentaux d’Histoire de l’art, Brionne, Gérard Montfort, 1992.

Aloïs Riegl Questions de style, Paris, Hazan, 1992.

Aristote Poétique

E.Kant Le jugement esthétique (recueil de textes, PUF)

Hegel Esthétique (recueil de textes, PUF)

  1. Benjamin L’oeuvre d’art à l’âge de sa reproductibilité technique,

In OEuvres, tome III, Folio, essais

 

B – Structures de création, de conservation, de diffusion

Andrieux Jean-Yves Patrimoine et Histoire, Paris, Belin, 1998.

Babelon Jean-Pierre,

Chastel André La notion de Patrimoine, Liana Levi, 1985.

Bazin Germain Le temps des musées, Paris, Arthaud, 1967.

Georgel Chantal La jeunesse des musées, Paris RMN, 1994.

Leniaud Jean-Michel L’utopie française, essai sur le patrimoine, Mengès, 1992.

Monnier Gérard L’art et ses institutions en France, de la Révolution à nos jours, Gallimard, 1995.

Bourdieu Pierre L’amour de l’art, Editions de Minuit

Schaer Roland L’invention des musées, Gallimard, collection Découvertes.1993.

Sire Marie-Anne La France du patrimoine, les choix de la mémoire, Gallimard, collection Découvertes.1996.

  1. Moulin L’artiste, l’institution et le marché, Champs, Flammarion.

 

C – Approche des grands domaines artistiques

Malraux André Le musée imaginaire, Folio, essais

Monnier Gérard Histoire de l’architecture, Paris, PUF, collection Que sais-je ?

J-M Pérouse de Montclos Histoire de l’architecture française de la Renaissance à la Révolution, Paris, Mengès/CNMHS, 1989.

Rudel Jean Technique de la peinture, Paris, PUF, collection Que sais-je ?

Laneyrie-Dagen Nadège Lire la peinture, Larousse, 2003.

Wittkower R Qu’est-ce que la sculpture ? Paris, Macula, 1995.

Avery C La sculpture florentine de la Renaissance,

Le Livre de Poche, 1996.

Claudel Paul L’oeil écoute, Folio, essais

Barthes Roland Ecrits sur le théâtre, Points Seuil

Barthes Roland La chambre claire, Cahiers du cinéma, Gallimard

 

X – LANGUES VIVANTES

 

ALLEMAND

1)        Grammaires (choisissez-en une) :

–          PASTRÉ (J. M.), Nouvelle grammaire de l’allemand, Ophrys.

–          CAUQUIL (G.) et SCHANEN (F.), La grammaire allemande, Hatier, coll. Bescherelle, 2000.

À réviser pour la rentrée : la conjugaison des verbes forts, la formation du passif, l’emploi des modaux et la construction de la phrase (place du verbe, emploi de la virgule, construction des subordonnées).

2)        Dictionnaires :

–          DUDEN, Deutsches Universalwörterbuch (à acheter avant la rentrée car le seul autorisé au concours)

–          Un dictionnaire bilingue de votre choix (instrument de travail indispensable, à se procurer en priorité)

3)        Pour travailler le lexique :

– CAZAURAN (Bruno), Vocabulaire allemand, Bordas, 2005. A acheter impérativement car nous l’utiliserons en cours.

4)        Ouvrages à lire pour la rentrée :

– CHAMISSO (Adelbert von), Peter Schlemihls wundersame Geschichte, Reclam.

– MANN (Thomas), Tonio Kröger (in : Tonio Kröger/Mario und der Zauberer, Fischer Taschenbuch).

Chacun de ces ouvrages doit faire l’objet d’une lecture active :

–          Fiche de vocabulaire

–          Fiche-résumé (à vous d’en choisir l’organisation : en fonction des personnages, du déroulement de l’action, des thèmes traités)

 

ANGLAIS

1) Morceaux choisis de littérature :

Les Grands Classiques de la Littérature Anglaise et Américaine.

auteurs : Peggy CASTEX et Alain JUMEAU. éditeur : Hachette Supérieur.

2) Grammaire :

Grammaire Pratique de l’anglais (faire bien attention au titre précis, car c’est la grammaire niveau Prépas et non niveau secondaire ni agrégation) .

auteur : Serge BERLAND-DELEPINE.

éditeur : OPHRYS.

réviser avant la rentrée les 30 règles fondamentales (de la page 7 à la page 26 de la Grammmaire Pratique).

 

3) Dictionnaire bilingue suffisant :

soit le COLLINS-ROBERT English-French French-English dictionary (dictionnaires Le Robert- Paris).

soit le HARRAP’S SHORTER English-French French-English dictionary.

En aucun cas un mini-dictionnaire ne peut suffire à ce niveau.

 

ESPAGNOL

Civilisation espagnole, par Martine Jullian, Hachette supérieur, collection Les Fondamentaux N°153, deuxième édition (2007).

Histoire de la littérature espagnole par Jean Carnavaggio XVIII, XIX, XX siècle ( T.2) éd. Fayard.

La littérature espagnole au XXème siècle par Nicole Réda Euvremer . Armand Colin.

Historia de la literatura hispanoamericana par Jean Franco. Ed. Ariel.

Grammaire de l’usage de l’espagnol contemporain par C.Leroy. Hachette supérieur.

 

ITALIEN : (1ère ou 2ème langue aux concours)

 

Langue

Grammaire (indispensable)

Précis de grammaire italienne, Odette et Georges Ulysse, Hachette Education, 1988

Grammaire de l’italien, collectif, Robert et Nathan, 2005

Les verbes italiens, Collection Bescherelle, Hatier, 1997

 

– Lexique

Le mot pour dire, vocabulaire thématique, M.-F. Merger Leandri, Bordas, (1ère édition 1991+ rééditions)

Vocabulaire de l’italien contemporain, M. Federghini, P. Niggi, Nathan, 2007

Les idiomatics français-italien, Seuil, collection Points virgule, 2003 (5,65€)

 

Dictionnaire bilingue (indispensable. Privilégier l’édition la plus récente et penser aux dictionnaires d’occasion, chez Gibert ou par internet)

Robert et Signorelli (env. 50€)

– Dizionario francese italiano, italiano francese, Robert et Zanichelli; il Boch (env. 50€)

– Dizionario francese italiano, italiano francese, Larousse, 2009, 2448 pages (env.50€)

– Dizionario francese italiano, italiano francese, Larousse, 1248 pages (13 €)

– Il Boch maggiore, 2175 pages (26 €)

 

– Dictionnaire unilingue (le seul autorisé pour le concours de l’ENS)

* il vocabolario Zingarelli, con 140.000 lemmi, pubblicato dalla casa editrice Zanichelli

 

Littérature

Enciclopedia della letteratura Garzanti (detta « Garzantina »), edizione tascabile, Garzanti

Letteratura italiana per stranieri, Paolo-E Balboni, Guerra Edizioni, 2009

 

Dante Alighieri, La Divina Commedia, édition bilingue, Garnier Flammarion

Jacqueline Risset, Dante écrivain, essai Seuil,1982

Jorge Luis Borges, Neuf essais sur Dante, Arcades Gallimard, 1982

Giovanni Boccaccio, Le Décameron, Edition bilingue italien-français, Gallimard, Folio, 2005

Carlo Collodi, Pinocchio, Feltrinelli, (Les aventures de Pinocchio/Le avventure di Pinocchio, Edition bilingue Français/Italien, Flammarion, 2001)

Italo Svevo, La coscienza di Zeno, (traduction française, Folio, La conscience de Zeno )

Giorgio Bassani, Il giardino dei Finzi Contini, (Le jardin des Finzi Contini, Folio)

Cesare Pavese, La bella estate, (Le bel été, édition bilingue, Folio)

Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Il gattopardo (Le guépard, Seuil, 2006)

Primo Levi, Se questo è un uomo (Si c’est un homme, Pocket); Storie naturali, Vizio di forma (Histoires naturelles, Vice de forme, Arcades Gallimard, 1994)

Natalia Ginzburg, Lessico famigliare, 1963 (Einaudi, 1999)

Elsa Morante, La Storia (Einaudi, 1974)

Italo Calvino, Se per una notte d’inverno un viaggiatore (Si par une nuit d’hiver un voyageur, Point Seuil, 1995)

Leonardo Sciascia, Il giorno della civetta (Le jour de la chouette, Flammarion, 1993)

Stefano Benni, Ballate (Feltrinelli), Bar sport 2000 (Feltrinelli)

Andrea Camilleri, Il cane di terracotta, Sellerio, (Chien de faïence, Pocket, 2001)

Milena Agus, Mal di pietre (Nottetempo, 2006)

Roberto Saviano, La bellezza e l’inferno (Mondadori, 2009)

 

Pour les étudiants intéressés par les concours des IEP ou des écoles de commerce

Sites de journaux à consulter occasionnellement afin de se familiariser avec l’actualité italienne:

Quotidiens nationaux:

La Repubblica : http://www.repubblica.it

Il Corriere della sera : http://www.corriere.it

La Stampa : http://lastampa.it

Hebdomadaires:

L’Espresso : http://espresso.repubblica.it/ (on lira avec une attention particulière les « Bustine di Minerva » d’Umberto Eco)

Panorama : http://www.panorama.it

La lecture de la presse française (Le Monde, Libération, Le Figaro, Courrier International, Le Nouvel Observateur, etc.) est recommandée, ainsi que la constitution de petits dossiers thématiques enrichis au fil des lectures de l’année (portraits d’artistes, vie culturelle, par exemple).

 

Civilisation

Histoire de l’Italie, des origines à nos jours, Pierre Milza, Fayard, 2005

Civilisation italienne, C. Alessandrini, Hachette Supérieur, 2007

L’Italie contemporaine, Manuel de civilisation, Carmela Lettieri, Ellipses, 2008

L’Italie contemporaine de 45 à nos jours, sous la direction de M. Lazar, Fayard, 2009

– Histoires de peintures, D. Arasse, Folio essais, 2004

Atlas de l’Italie contemporaine, Aurélien Delpirou, Stéphane Mourlane, Edition Autrement, 2011

Storia d’Italia cortissima 1860-2010 : 150 anni (Libro + Dvd), Gianguido PAGI Palumbo, edizione Ediesse, 2011

 

A Janson de Sailly

Le CDI est abonné à l’Espresso et met à la disposition des élèves un rayon de littérature italienne, quelques ouvrages de références sur l’histoire de l’Italie ainsi que des dictionnaires bilingues et unilingues.

 

Deux librairies italiennes à Paris:

– La Libreria

89, rue du Faubourg Poisonnière 75009 Paris

– La Tour de Babel

10, rue du Roi de Sicile 75004 Paris